Apres une forte exploitation commerciale, la rivière de la Dordogne a abritée sur ses rives, des hangars industrielles et des engins de chantiers. Autant de sources de pollutions et dégradations des paysages. 

Depuis plus de 30 ans, la Dordogne a servi de réserve pour l’extraction de granulats, comme à Vérygnac. C’est à plus de 2 m sous le lit de la rivière que ces substrats proviennent.

Désormais, le paysages des rives de la Dordogne se transforme peu à peu et laisse place à la désindustrialisation. Les bâtiments et hangars en métal sont détruits, de la végétation est replanté et les zones touristiques renaissent.

bannière 2

Egalement, pour les carpsites, cela laisse la place à de nouveaux spots de pêche à la carpe. Nous espérons que les pêcheurs et autres promeneurs respecteront la nature et éviteront de pourrir les zones naturelles avec des détritus et déchets de pêche (paquets d’amorces ou de bouillette)

De ce fait, l’Unesco vient tout récemment de reconnaître la Dordogne comme la rivière la plus propre de France. Voici un reportage de France 3 sur la Dordogne et sa réhabilitation :


Dordogne rivière plus propre de France

Publicité marguerite

AUCUN COMMENTAIRE